Petit Historique

-A A +A

Le 26 septembre 1985, Coluche, en direct sur Europe1, se révolte contre les gaspillages alimentaires d’une société de consommation et dénonce la destruction des surplus agricoles en France et en Europe : "Quand il y a des excédents de nourriture et qu’on les détruit pour maintenir les prix sur le marché, on pourrait les récupérer et on essaiera de faire une grande cantine pour donner à manger à ceux qui ont faim." L’idée est lancée...

Le premier restaurant du coeur ouvrira ses portes en France le 21 décembre 1985.

En 1985, au parlement européen, le député belge José Happart prend la parole et dénonce une situation économique dont sont victimes des millions de personnes.
"N’est-il pas inadmissible que le coût des soins de santé et des charges dues à la pauvreté sera plus important que celui de l’aide alimentaire fournie à la société concernée ?"
Il demande donc que les surplus chèrement stockés et détruits soient mis à la disposition de ceux qui en ont besoin.

1986-1987 : la deuxième campagne commence sans Coluche, mort accidentellement en juin 1986. Comme il l’avait réclamé au Parlement européen en février 1986, la CEE ouvre la porte de ses stocks. En province, des associations autonomes se créent. Par un contrat d’agrément, elles porteront les noms et logo : Restos du coeur.
Création du RMI.

1988-1989 : le 20 octobre, le Parlement français vote à l’unanimité la "loi Coluche" : chaque personne ayant fait un don,même modeste, à une association, bénéficie d’une réduction d’impôts.
L’inter-campagne est mise en place.
Lancement des Toits du coeur, camions de Maraude et première tournée des Enfoirés.

1991-1992 : L’association est reconnue d’utilité publique.
Les Restos affirment que l’aide à l’insertion est aussi importante que l’aide alimentaire. Ils créent les ateliers et Jardins du coeur, des ateliers de lutte contre l’illettrisme ou les bénéficiaires peuvent retrouver les réflexes de la vie sociale ainsi qu’un savoir-faire.

1993-1994 : Les premiers relais bébés ouvrent. Distribution de nourriture adaptée aux enfants de moins de 1 an et conseils aux jeunes mamans

2002-2003 : Officialisation par le CA de la politique d"’aide à la personne", qui devient la priorité, et organisation de 10 antennes pour permettre plus de proximité entre le siège et les associations agrées Restos.

2007 : Les statuts de toutes les associations agrées sont identiques.

Partager