Présentation de l’association départementale

2018

Nouveau concert Des Enfoirés au Zénith de Strasbourg en janvier. Près de 260 bénévoles seront mobilisés pour assurer la logistique des spectacles et l’accueil des spectateurs pendant les 7 soirées prévues.

2017

Ouverture du nouveau Centre d’activités de la Meinau, rue des Frères Eberts. Elle s’inscrit dans le projet associatif départemental, qui est de se donner les moyens humains et matériels afin d’améliorer l’accueil fait aux personnes en situation de précarité.

2016

Déploiement du système de gestion des inscriptions -ULYSSE-dans l’ensemble des centres départementaux. L’association Bas-Rhinoise des Restaurants du Coeur est choisie pour expérimenter le logiciel. Celui-ci interfacé avec le système de gestion de stocks permet d’optimiser l’approvisionnement de chaque centre. La gestion des données concernant les familles permet également de remplir l’objectif majeur : celui d’offrir un meilleur accompagnement.

2014

La série des concerts Des Enfoirés est organisée pour la 2ème fois dans le Bas-Rhin.

2013

Ouverture au 8, rue de l’Ardèche à Strasbourg de l’entrepôt qui stocke les produits collectés puis alimente l’ensemble des Centres du Bas-Rhin. A cette même adresse aménage également le siège de l’association départementale des Restaurants du Cœur.

2010

Ouverture de l’ensemble des Centres du Bas-Rhin toute l’année afin  d’assurer la continuité dans l’aide alimentaire et de suivre des familles dans leurs démarches d’insertion.

Mise en place du Soutien à la Recherche d’Emploi  qui se traduit par un accompagnement individuel des personnes accueillies dans les Centres.

2008

La série de concerts Des Enfoirés a lieu pour la première fois dans le Bas-Rhin

2004 :

Création de La Maraude : une équipe mobile sillonne le territoire afin de repérer les personnes très isolées et dans l’incapacité de venir chercher de l’aide. Ces interventions se font en collaboration avec l’ensemble des services d’urgence.

Ouverture de La Fringale tous les jours dès 8H30 et jusqu’à 10 h pour le service d’un petit-déjeuner.

2003 :

Démarrage de l’Aide Juridique. Celle-ci est proposée 2 fois par mois. Elle est assurée par des avocats à titre bénévole.

2000- 2002 :

  • Lancement des premiers services d’aide à la personne et de loisir/culture.

Au-delà de l’aide alimentaire, certains Centres proposent désormais du soutien scolaire, des ateliers de français, des ateliers cuisine. Des partenariats sont également noués pour proposer des activités culturelles comme des sorties au cinéma ainsi que des départs en vacances.

  • Mise en place de la distribution à points suite à une étude réalisée au plan national. Les familles se voient attribuer des points fonctionnant comme un équivalent monétaire : elles choisissent librement leurs aliments dans les catégories proposées : légumes, laitages, viandes, féculents ect…

1995 :

Aboutissement des négociations avec les différents bailleurs pour l’ouverture des Centres pendant la période estivale. 1995 marque le démarrage de la première campagne d’été officielle.

Ouverture également des Restaurants Bébés du Cœur

Création du Bus du Cœur pour les gens de la rue.

1994 :

Extension de l’aide alimentaire à la période estivale. La distribution se fait devant les locaux encore indisponibles pendant cette période.

1989 :

Création officielle de l’Association départementale des Restaurants du Cœur du Bas-Rhin et démarrage du premier Centre d’activités extérieur à Wasselonne.

Environ 1 100 familles sont aidées pendant l’hiver et les premier repas organisés pour les gens de la rue.

1985 :

Démarrage de la distribution alimentaire dans le Bas-Rhin sous la houlette de Jean Marie LOTZ  avec le concours d’étudiants de l’IECS. Sont distribués les invendus des marchés et ceux de quelques magasins dans des locaux prêtés par la Ville de Strasbourg.

102 ateliers et chantier d’insertion3 associations intermédiaires